Nous veillons à vous offrir le meilleur

rapport qualité-prix

Choix du carrelage et astuces

Pour faire le bon choix du vous devriez d’abord vous poser les bonnes questions.

Quel est l’usage de la pièce ?

Vos carreaux doivent vous plaire d’un point de vue esthétique, mais ils doivent aussi répondre aux critères suivants :

  • Y aura-t-il beaucoup de passage ?
  • La pièce est-elle humide, sujette aux tâches et autres traces  (cuisine, salles d’eau) ?
  • La pièce est-elle en rez-de-chaussée ou à l’étage ?
  • Sera-t-elle exposée aux salissures plus importantes en raison de l’entrée à plain-pied (sable, saleté des chaussures, humidité) ?

Pour les pièces à fort passage, les matériaux très robustes comme les pierres naturelles telle que l’ardoise, le granit et le marbre, sont les mieux indiqués. Toutefois, les pierres naturelles seront froides au contact et assez chères. Il y a aussi le choix de solutions intermédiaires avec le grès cérame, les carreaux de ciment, et la terre cuite, également très robustes et chaleureuses.

Toutefois si votre objectif est un entretien minimum, les carreaux de ciment ou de terre cuite seront à proscrire, car ils nécessitent des traitements particuliers.

Le carrelage offre des solutions pour chaque cas, mais il faut bien cerner vos besoins avant l’achat. Pour vous aider, référez-vous aussi au classement UPEC qui vous donne des indications sur la résistance des carreaux.

Classement UPEC

  • U pour l’usure due à la marche ou au passage ;
  • P pour le poinçonnement : pieds de meubles, talons aiguille ;
  • E pour la résistance à l’eau ;
  • C pour la résistance aux agents chimiques courants.

Ces critères sont évalués de 1 à 4.  Plus l’indice est élevé, plus la résistance est grande.

Le choix de la couleur et du style du carrelage

Le carrelage est l’un des revêtements de sol les plus hygiéniques. Il est généralement facile à entretenir, sous réserve de quelques bons choix.

En premier, il est conseillé d’opter pour certains carreaux plus faciles à entretenir grâce aux propriétés des matériaux (grès cérame, grès étiré, ciment traité, …).

Le bon choix de la couleur : évitez le blanc et optez plutôt pour des tons cassés tirant vers le ”sable” ou le gris. Plus le carrelage sera foncé, moins l’entretien sera difficile. Cependant, le noir ne fait pas partie des carrelages faciles à entretenir ! Privilégiez les carreaux aux surfaces lisses, plus faciles à nettoyer que des carreaux rugueux ou striés où la saleté s’incruste au fil des années.

Dans la pose, les joints les plus minces possibles et de préférence dans un coloris assez foncé également favorisent aussi un entretien facile. Si le joint est le mal fait, il devient le point faible du carrelage car toutes les impuretés viendront s’y loger et rendront l’entretien difficile.

Puis, il ne faut pas oublier le style général de la pièce. Le choix du carrelage doit pouvoir s’intégrer dans le style de votre intérieur. C’est d’autant plus vrai s’il s’agit d’une rénovation.

Le budget

Côté budget, chacun doit trouver l’équilibre dans le rapport qualité/prix, mais attention aux fausses économies. En effet, l’industrie du carrelage propose différents types de produits: des carreaux dits de ”premier choix”, des carreaux de ”second choix ” et même des carreaux de 3ème choix.

Les carreaux ”premier choix” seront bien sûr plus chers mais ils présenteront des critères de qualité supérieurs définis par des normes. En détails, ces carreaux n’accepteront que maximum 5 carreaux défectueux sur 100. Les carreaux de second choix, choix économique ou 3e choix, seront bien entendu moins chers mais ne pourront pas présenter de telles caractéristiques. Si ces carreaux pourront faire l’affaire pour les petits budgets et dans certains cas où la qualité optimale ne sera pas nécessaire, n’oubliez pas que seuls les carreaux de premier choix pourront donner lieu à une garantie décennale. Le niveau de choix de votre carreau devra être indiqué sur l’étiquette, pensez donc à vérifier cette information.

Choix du carrelage extérieur

En dehors de son aspect, le choix du carrelage posé en extérieur repose sur des critères de sécurité. Il doit en effet répondre à des normes de résistance à la glissance. Autre aspect important, le revêtement doit être conçu pour supporter le gel et les intempéries. Le carrelage de sol extérieur n’est pas poreux. Son étanchéité lui permet de résister à l’infiltration d’eau, au gel et à l’usure.

N’hésitez pas à nous demander conseil pour vous aider à prendre les bonnes décisions en fonction de votre situation particulière.

Les petites astuces

La durabilité du carrelage ne dépend pas seulement de sa bonne pose, mais également de la manière dont il est entretenu et utilisé. L’utilisateur joue donc un rôle important pour conserver le brillant du carrelage le plus longtemps possible.

Pour une entrée de plain-pied

Dans les maisons de plain-pied, la réalisation d’un emplacement pour un tapis d’entrée avec un cadre métallique est une solution idéale pour limiter l’usure du carrelage à l’endroit de grand passage. Certains types de saleté (poussière, sable) augmentent l’effet abrasif du piétinement et provoquent des micro-rayures même sur les carrelages les plus résistants.

L'entrée d'une maison avec un tapis d'entrée encastré

Demandez-nous un devis gratuit !

Entretien du carrelage

Maintenez le sol le plus propre possible. Commencez toujours le nettoyage du carrelage par un balayage ou passez l’aspirateur avant de le laver. Ne lavez pas tous les jours le carrelage car même l’eau claire dépose à la longue des résidus de calcaire.

Serpillère

Evitez la serpillère en coton qui laisse des traces sur le carrelage. Nous vous conseillons d’utiliser une serpillière en microfibres. Sur le carrelage, comme sur la plupart des sols lisses, les balais munis d’une serpillère plate sont parfaits et de plus, évitent le mal de dos.

Produits d’entretien

N’utilisez jamais de détergents contenant de l’acide fluorhydrique ou ses dérivés. Evitez d’utiliser les produits d’entretien que vous trouvez dans les grandes surfaces. Ils sont souvent trop agressifs et déteriorent la surface du carrelage. Le plus simple est d’utiliser un peu de liquide vaisselle. Dosage : une goutte pour un litre d’eau.

Il est déconseillé d’utiliser des cires, des savons huileux, des agents d’imprégnation et des traitements divers sur les carrelages maison.

Entretien des parois de douche et des faïences

Nous vous conseillons d’utiliser une raclette pour retirer les gouttelettes d’eau sur le pare-douche vitré et les parois carrelé de votre douche. Un chiffon à micro-fibres est le mieux adapté pour essuyer les dernières traces de gouttes et réduire au minimum les traces de calcaire. Les chiffons à micro-fibres s’essorent et se lavent facilement, s’utilisent sans produit d’entretien et donne d’excellents résultats.

L’utilisation d’un peu de vinaigre blanc, appliqué sur une éponge en entretien hebdomadaire, permet de supprimer les dépôts de calcaire.



Crédit d’impôt pour les dépenses d’aide à la personne

Nous vous invitons à vous renseigner auprès des Services Fiscaux sur votre éventuelle éligibilité au crédit d’impôt pour les dépenses d’aide à la personne dans l’habituation principale.

Nous vous communiquons ce lien à titre indicatif.

venenatis ipsum mi, Lorem id dolor. vulputate, felis Sed sem, dolor facilisis